Feuille de chou du 17 juillet 2015

Autant commencer par une bonne nouvelle avec l’arrivée d’un melon, pas tout à fait mûr, dans nos paniers du 17 juillet 2015, car les nouvelles du jardin ne sont pas des meilleures !

Après les grosses pluies, le temps est devenu caniculaire ! Les plantes n’apprécient pas ce régime style « douche écossaise ». Après les blettes, c’est une série de salade qui a séché sur pied. Quant aux tomates, certaines souffraient de ne pas avoir assez d’eau. En étanchant leur soif, ce sont les tomates Cœur de bœuf qui n’ont pas apprécié ce surplus et qui ont attrapé le mildiou. Faites plaisir aux unes, ce sont les autres qui ne sont pas contentes !

tomates avec une pourriture apicale

Tomates avec le cul noir (nécrose apicale)

Tomates rouges avec le cul noir

Tomates rouges avec le cul noir

Les tomates allongées sont atteintes de la maladie du cul noir ou nécrose apicale. Elle est due à une carence en calcium et attaque aussi bien les tomates vertes que les tomates mûres.

La tomate reste comestible : il suffit d’enlever la partie abimée.

P1090118_tomates mildiou_site

Les tomates Coeur de Boeuf ont le mildiou

Il a fallu enlever les feuilles atteintes par le mildiou, afin que la maladie ne se propage pas aux autres variétés de tomates.

P1090123_tomate allongée_site

P1090124_tomates cotelées_site P1090129_tomate ronde rouge_site P1090125_pieds tomates_site

Certaines variétés, comme les Cornes de Boeuf, prospèrent et atteignent une belle taille.

Les salades ont soif !

Les salades ont soif !

Les salades souhaiteraient boire davantage, mais ce n’est pas possible, car il faut un peu d’eau pour tous les légumes, afin que tous survivent.

Courgettes et aubergines ont arrêté leur floraison, ce qui aura une incidence sur le contenu du panier encore bien garni jusqu’à présent.

[easingslider id= »874″]

Poireaux et oignons font triste mine : toute cette chaleur les indispose et leurs feuilles jaunissent. La série de poireaux plantée au début des chaleurs n’a pas résisté à la sécheresse. Il n’est pas possible d’en planter de nouveaux tant que le temps reste le même. Il faudrait une période pluvieuse suffisamment longue pour bien humidifier le sol et permettre aux jeunes plants de développer des racines.

A partir d’une certaine température ambiante, la photosynthèse s’arrête et les plantes cessent de pousser. Nos producteurs font le maximum, mais ils ne peuvent pas forcer la nature !

 

 

 

 

 

Publié dans:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.