8 avril 2017 – La buvette au marché de Reignier

Très tôt le matin, Laëtitia est arrivée sur le marché pour prendre possession de la buvette et décharger tout ce qu’elle avait apporté : boissons diverses, sucre, gobelets de différents volumes, café, thé, oranges, thermos de café et 177 petits fours qu’elle avait confectionné la veille ! Ollivier l’a rejointe, puis Jean-Claude.

La cafetière a tout de suite été mise en marche, car tout le monde sait qu’un petit café bien chaud est réconfortant le matin et la bouteille thermos déjà pleine de café ne serait bientôt plus suffisante !

Il faisait frais, mais un beau ciel bleu augurait d’une belle journée. Le soleil n’a pas tardé à s’installer sur le marché, réchauffant marchands et chalands.

Laëtitia avec Stéphane et Christian et une consommatrice

Laëtitia et Raymonde devant la buvette et les petits fours Helena aux commandes du presse-agrume avec les oranges

Petits fours, canelés bordelais et pâté en croûte attendent les gourmand(e)s !

Le matin, le café a été plébiscité par une grande partie des consommateurs, suivi par le kir et le vin blanc aux alentours de midi. Les  plus sobres ont apprécié le jus d’orange fraîchement pressé.

Une bonne partie des petits fours (saumon, fromage frais et aneth/saucisse/sauce pizza, mozarella, jambon) et des canelés a été vendue. Saluons la performance et le dévouement de Laëtitia qui a, non seulement géré l’approvisionnement, l’organisation de la buvette, mais aussi confectionné tous ces petits fours en plus de ses charges familiales.

Remercions aussi toutes les personnes qui se sont déplacées et relayées pour tenir cette buvette. Citons Ollivier (Bonneville) et Jean-Claude, puis Stéphane et Christian, Alexandra et  Martine, Fabienne, Amandine et Héléna, Annemarie et Raymonde (Bonneville).

Les commerçants du marché ont commencé à partir aux alentours de 13 h. Il était temps pour nous de faire de même. Raymonde a aidé à nettoyer, puis est repartie. Laëtitia et Annemarie ont fini de ranger et ont dû avoir recours à l’obligeance d’un marchand pour fermer l’auvent de la buvette (trop haut, même en se mettant sur la pointe des pieds !). Enrouler le câble électrique, puis monter l’enrouleur dans la buvette ne fut pas une mince affaire !

Cette matinée ensoleillée au marché de Reignier est un souvenir agréable, surtout en raison de l’implication des  Amapiennes et Amapiens venus aider.

encore merci à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.