7ème Assemblée Générale du 17 novembre 2016

La 7ème Assemblée Générale de l’AMAP Les Paniers de la Pierre aux Fées débute aux environs de 19 h. Sept membres du collectif sont présents, ainsi que Frieda et Jean-Pierre Biolluz, les producteurs de nos bons légumes ! Madame Arrambourg et Nicolas Dupanloup arriveront un peu plus tard.

p1090761_frieda-et-jp

Frieda et Jean-Pierre se sont cachés au fond de la salle (je plaisante !)

Laëtitia, vice-présidente, ouvre la séance :

« Nous remercions les anciens membres de l’AMAP de continuer l’aventure avec nous  et nous sommes heureux d’accueillir toutes les nouvelles adhérentes et tous les nouveaux adhérents qui se joignent à nous par désir de se nourrir sainement et dans le plus grand respect de l’environnement.

Certains adhérents nous ont quittés à la fin de l’année culturale 2015-2016 et, si nous comprenons leurs raisons (déménagements, changement d’horaires de travail, arrivée d’un bébé, etc.), nous regrettons aussi leurs départs, les moments heureux que nous avons partagés avec eux et nous les remercions pour tout ce qu’ils nous ont apporté.

Chaque Amapienne et Amapien, apporte, dans la mesure de ses moyens et de ses possibilités, à une période ou à une autre, une pierre dans la construction de cet édifice qu’est l’AMAP ! Sans eux, rien n’aurait été possible et sans vous, rien ne sera possible ! ».

Les membres du collectif présents à l'Assemblée Générale

Les membres du collectif présents à l’Assemblée Générale (de gauche à droite) : Raymonde PORCHET (prix et poids du panier), Laurence JULIENNE (secrétaire), Ollivier SAVELLI (vice-président), Michèle DUCLOT (présidente), Laëtitia MORANGE-PRUDHOMME (vice-présidente), Emilie PINNA (trésorière), Annemarie BUCHET (webmestre)

Puis Michèle, vice-présidente, dans son rapport moral, parle des difficultés des relations humaines et remercie chaque membre du collectif pour leur implication dans le fonctionnement de l’AMAP. Ollivier, vice-président, intervient pour souligner que ces membres passent de nombreuses heures en raison du manque d’effectifs et que le fait de n’avoir que deux personnes à Reignier pose de sérieux problèmes. La présidente continue en annonçant que son mandat étant terminé, elle ne se représentera pas, mais restera au collectif. Elle passe le relais à Laëtitia Morange-Prudhomme qui accepte. Tout le collectif regrette le départ de Michèle de son poste de présidente qu’elle occupait avec brio et passion, tout en accueillant Laëtitia, enthousiaste et dynamique, avec plaisir.

Laëtitia,  vice-présidente, résume les différents événements auxquels l’association a participé au cours de l’année 2015-2016 :

Tous ces événements ont eu des retombées favorables pour notre association et seront reconduits en 2017.

Emilie, notre trésorière, présente le bilan de l’année écoulée et explique les différentes dépenses, notamment celles des Portes Ouvertes qui ont été assez conséquentes, mais qui pourront être réutilisées pour la prochaine fois, notamment les banderoles installées à l’entrée de Reignier et devant le local.

Madame Arrambourg, adjoint social CCAS à Reignier, intervient pour proposer que les paniers non récupérés par les adhérents et adhérentes de l’AMAP et redistribués jusqu’à présent aux personnes bénéficiant de l’aide sociale de Reignier soient donnés au Secours Catholique qui viendra les chercher au local de Reignier. Cette solution est largement approuvée, car la redistribution est une charge très lourde pour Valérie Auguin qui, après avoir fait les paniers, doit aller les porter au domicile de chaque personne. Cette année, 68 paniers ont été ainsi redistribués, ce qui équivaut à un don de 1 088 €.

Madame ARRAMBOURG, adjoint social CCAS

Madame ARRAMBOURG, adjoint social CCAS

Une Amapienne demande comment conserver la fraîcheur de ses carottes et plusieurs membres lui répondent : la méthode préconisée serait de les mettre dans un sachet en papier kraft et au réfrigérateur ! Elle demande également si elle peut donner son panier, en cas d’absence, soit à des connaissances, soit pour le Secours Catholique : merci à elle !

Monsieur Nicolas Dupanloup intervient pour expliquer le fonctionnement de son entreprise et ses projets : viande de veau et de porc, présence sur quelques marchés des environs, mais aussi prochainement à Reignier, tout en continuant de fournir les Amaps.

Intervention de Nicolas DUPANLOUP, de BIODUP

Intervention de Nicolas DUPANLOUP, de BIODUP

La présidente lance un appel à candidatures pour le collectif. Ainsi que l’a souligné Ollivier, vice-président, en début de séance, Reignier n’est représenté que par 2 personnes alors que Bonneville en compte 5, ce qui pose souvent des problèmes financiers et de temps en raison de la distance ! Six personnes se proposent et sont acceptées.

Un quatuor que vous rencontrez souvent : Michèle, Laurence, Laëtitia et Annemarie

Un quatuor que vous rencontrez et lisez souvent : Michèle, Laurence, Laëtitia et Annemarie

Cette 7ème Assemblée Générale s’est déroulée dans une ambiance très détendue, bon enfant et ce n’est pas seulement mon opinion, mais le sentiment des participants dont j’ai pu recueillir les impressions. Peut-être que l’entente et la complicité qui règnent parmi les membres du collectif se sont-ils communiqués aux participants ?

Pour clôturer cette réunion, tout le monde est invité à se rendre au buffet qui regorge de bonnes choses confectionnées par nos adhérent(e)s. Toutefois, beaucoup sont dues à Laëtitia qui a passé la journée à cuisiner, en dépit de ses obligations familiales. Son mari s’est souvent fait taper sur les doigts lorsqu’il faisait mine de subtiliser un amuse-bouche qui nous était réservé : une rude épreuve ! Rien que pour ses talents culinaires, nous devons absolument garder Laëtitia dans notre AMAP !

Une partie du buffet avant 19 h : tous les gâteaux sucrés ou salés ne sont pas encore arrivés !

Une partie du buffet avant 19 h : tous les gâteaux sucrés ou salés ne sont pas encore arrivés !

Cette photo ne montre que des bouteilles d’eau, mais Laëtitia (encore elle !) avait réalisé une délicieuse sangria et en suffisance ! Tout était fait maison et délicieux, à l’exception du fromage et du saucisson ! Je suis persuadée que toutes celles et tous ceux qui n’ont pas pu venir vont regretter leur absence à la vue de ce buffet ! Qu’ils et elles se rassurent : nous recommençons l’an prochain, à la même époque !

Article paru dans le Dauphiné Libéré

Article paru dans le Dauphiné Libéré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.